J'identifie mes valeurs - 2 minutes de bonheur

Frais de port offerts à partir de 20€ d’achats !

J’identifie mes valeurs

identifier-mes-valeurs-2-minutes-de-bonheur

Retrouvez notre podcast Bulle de Bonheur sur Itunes ou Spotify chaque jeudi ! Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire #LaPétillante : des conseils, des surprises, des cadeaux !

Retrouvez tous nos jeux ici ! 

Vous aimez notre podcast #BulledeBonheur ? Laissez-nous un commentaire ou une note  (5 étoiles, c’est mieux !) pour nous encourager !

Les valeurs…c’est une notion et un mot surutilisés dans de multiples domaines : de la politique au développement personnel en passant par la publicité. On vote selon ses valeurs, on exprime nos valeurs dans notre façon d’acheter, on aspire à trouver un job qui soit en ligne avec nos valeurs, on trouve une école pour nos enfants qui correspond à nos valeurs, notre croyance religieuse a son propre système de valeurs… Vous est-il arrivé d’entendre quelqu’un vous dire « ce n’est pas dans mes valeurs » ? Moi ça m’arrive souvent. Difficile dans cette confusion de comprendre le concept ou simplement d’oser demander ce que la personne met derrière ce mot.

 

Alors, les valeurs c’est quoi ?

Shalom SCHWARTZ,  psychologue social israélien, a développé une théorie des valeurs personnelles : la Théorie des Valeurs humaines basiques. Selon lui, les valeurs correspondent à ce qui est important pour nous. Ce sont des convictions personnelles qui résonnent avec ce que nous sommes au plus profond de nous. Les valeurs orientent nos choix les plus cruciaux, nous guident et nous motivent. Ce sont des éléments stables de notre personnalité. Elles constituent une sorte de boussole interne qui indique la direction à suivre, qui donne du sens. Elles peuvent toucher tous les domaines de notre vie et être en lien avec nous-même, les autres, la société ou le monde.

Attention à ne pas les confondre  avec un but ou un objectif car les valeurs ne sont pas un résultat concret à atteindre mais un processus continu.

Par exemple, peut-être est-il important pour vous de faire preuve de bienveillance dans les rapports que vous entretenez avec les autres mais aussi avec vous-même ? Ou encore, le respect de l’environnement est-il au cœur de toutes vos préoccupations.

Toujours d’après Shalom Schwartz, les valeurs génèrent des sentiments forts : si vous posez des actes cohérents avec vos valeurs, vous ressentez une joie profonde et à l’inverse, vous souffrez de ne pas les respecter. Chacun les classe intuitivement par ordre d’importance les unes par rapport aux autres et c’est cet arbitrage qui nous sert de critères pour poser des choix. Enfin et pas des moindres, elles génèrent de la motivation c’est-à-dire qu’elles nous mettent en action. C’est notamment nos valeurs qui vont orienter notre temps pour nous comme nous l’avons vu dans notre Bulle de Bonheur numéro 72  « Je me connecte à moi-même».

 

Nos valeurs peuvent être le fruit d’un héritage familial, être influencées par notre histoire personnelle ou notre culture. Elles renvoient à notre intimité profonde. Les connaître revient à améliorer la connaissance que l’on a de soi-même et de ses aspirations profondes et ce n’est pas si facile qu’on le croit. Plusieurs études ont cherché à identifier ce qu’est le bonheur. Des chercheurs américains ont interrogé un panel d’individus sur ce qui leur permettait d’être heureux. Ils ont été étonnés de constater combien les réponses fournies ont été hésitantes, banales et très homogènes. Les réponses se concentraient d’ailleurs souvent sur des moyens ou des acquis comme l’argent ou la famille. Que nous dit ce constat ? Simplement qu’il est difficile de savoir ce qui est vraiment important pour nous, ce qui est à la source de notre propre bonheur et d’en parler parce que cela revient à se confier sur quelque chose de particulièrement intime. Le bonheur de chacun, le sens qu’il met dans sa vie et ses valeurs ne sont pas forcément celles de son voisin, au contraire de ce que voudrait nous faire parfois croire la société.

 

Pour se pencher sur la question, il s’agit d’adopter une attitude bienveillante envers soi-même, comme on le ferait avec un ami. On en a parlé dans notre Bulle de Bonheur  #39 sur l’auto-compassion. On s’observe et on s’écoute amicalement, sans jugement envers soi-même, en accueillant ses émotions pour être au plus près de ce qu’elles nous disent. Pour se connaître, on peut être attentif à comment on se sent physiquement ou psychologiquement, ce qui nous anime et génère de la joie ou de l’optimisme en nous.

 

Même si ce travail semble complexe, connaître ses valeurs est une source de bien-être durable. Vous vous rappelez surement d’Abraham Maslow que l’on a présenté dans la Bulle de Bonheur #12 « J’identifie mes besoins ». Il est le père de la « Pyramide des besoins » qui date de 1954. Dans ce modèle, il répertorie 5 catégories de besoins :

  •   besoins physiologiques (respirer, manger, dormir…)
  •   besoin de sécurité (santé, emploi…)
  •   besoin d’appartenance (amour, relations…)
  •   besoin d’estime (reconnaissance, confiance…)
  •   besoin d’accomplissement (épanouissement, réalisation…)

Les valeurs reviennent à nourrir ce dernier besoin : celui d’accomplissement personnel, celui de sens. Lorsque l’on connaît ses valeurs et que l’on ajuste ses actes en fonction, on ressent un sentiment d’alignement personnel qui se matérialise souvent par une joie intense, durable et résiliente. Vous pouvez ressentir cet alignement lorsque vous choisissez une activité, une formation ou un métier qui correspond à vos aspirations profondes. Par exemple, lorsque votre valeur de justice s’exprime au travers d’un engagement social au service des défavorisés. Ou lorsque vous levez le pied dans votre vie professionnelle pour prendre soin de votre famille, en acceptant les conséquences que cela aura sur votre carrière.

Pour mieux vous expliquer le concept d’alignement ou de cohérence avec ses valeurs, j’aimerais appeler Aaron Antonovsky à la rescousse. Ce professeur de sociologie américain a défini le concept de salutogénèse : le sens de la cohérence. D’après lui, une personne qui se sent en cohérence ou alignée est capable de donner du sens au monde qui l’entoure, ce qui passe par 3 axes :

  1.       Est-ce que je comprends les circonstances dans lesquelles j’évolue ? 
  2.       Est-ce que j’ai confiance en moi pour gérer ma vie ?
  3.       Suis-je capable de donner du sens à ce que je vis ?

Les valeurs et le sentiment de cohérence qui habite les personnes qui les mettent en actions nous permettent de mettre de l’ordre dans notre environnement, d’agir selon nos convictions et de donner du sens à notre vie.

C’est à l’origine de nombreux bienfaits :

  •       Une source d’énergie : la joie et les émotions positives que l’on ressent lorsqu’on est aligné avec ses valeurs redonnent l’énergie de continuer à avancer
  •       Motivation : les valeurs nous mettent en action. Si vous les avez identifiées, elles vous permettront de rester concentrés à long-terme, de limiter les pertes d’efficacité et de savourer quand une action est réalisée comme un carburant pour avancer encore plus.
  •     Une prise de décision plus efficace : vous savez ce qui est important pour vous, vous vous connaissez mieux et serez capable de mettre en balance vos forces, vos faiblesses et vos valeurs pour poser des choix. Mieux vous connaître vous permettra aussi de contrebalancer vos impressions ou vos ressentis avec un peu plus d’objectivité et d’affirmer votre personnalité.
  •     Une baisse de stress : vous allez vous sentir plus apaisés psychologiquement et physiquement. Vous serez aussi capables de prendre plus de recul par rapport aux injonctions de la société ou de votre environnement, ce qui est très reposant
  •     Socle de la confiance en soi : appliquer ses valeurs permet de poser des choix raisonnés qui alimentent la confiance que chacun a en soi-même

Les valeurs sont donc un carburant essentiel à l’épanouissement individuel. A l’inverse, vivre en désaccord avec ses valeurs crée du stress (inconfort physiologique), des dissonances (gêne mentale) et potentiellement des troubles affectifs ou psychologiques. 

En pratique : comment se poser la question? 

Il existe plusieurs méthodes qui peuvent vous aider à identifier vos valeurs : 

Une première façon consiste à lister tout simplement ce qui est important pour vous ? Essayez de penser à ce qui compte pour vous, ce à quoi vous être prêt à consacrer du temps. Ou alors à l’inverse, pensez à ce qui vous dérange profondément : l’injustice, la méchanceté, le manque de fiabilité, l’égoïsme,… cela permet aussi d’identifier ce à quoi vous tenez particulièrement. Attention cependant à ne pas trop vous focaliser sur des moyens comme l’argent. Il n’y a rien de mal à y accorder de l’importance, cependant essayez de comprendre pourquoi. Est-ce pour la sécurité que cela apporte, parce que vous avez des projets à réaliser ou peut-être que vous souhaitez transmettre un patrimoine à vos enfants plus tard. Autant de raisons qui mènent à des valeurs différentes.

Ecouter vos sensations : Qu’est-ce qui vous fait ressentir physiquement une grande joie, un profond apaisement et qui vous donne de l’énergie ?

Faire appel à ses souvenirs heureux ou agaçants. Ils sont une source importante d’informations. Vous pouvez les relire avec le recul pour y déceler ce qui vous avait rendu particulièrement heureux ou particulièrement frustré.

Penser à des personnes que vous admirez et demandez-vous pourquoi.

En bref:

  •       Les valeurs correspondent à ce qui est important pour chacun
  •       Elles viennent de notre intériorité et découlent de la connaissance plus ou moins fine que nous avons de nous-mêmes
  •       Nos valeurs nous permettent de mettre du sens dans notre existence. Ce sont des éléments stables de notre personnalité qui se révèlent quelques soient les événements et les périodes que nous traversons
  •       Connaître ses valeurs et ajuster ses actes à celles-ci est une source de bien-être durable car c’est le moyen de se connecter à soi-même en profondeur et de recentrer ses actions

Allez hop je me lance !

2 minutes pour identifier une de vos valeurs et choisir comment vous allez la mettre en action dans les jours qui viennent. Ça n’a pas besoin d’être une grande action radicale, appliquez notre conseil des petits pas. 

 

Laisser un commentaire

relation mère fille
jalousie-2-minutes-de-bonheur

Suivez-nous !