Mon image… Quand je me regarde dans la glace, parfois je me trouve sexy, d’autres fois inintéressante.

Mon conjoint, lui, inspecte son corps et file faire un jogging dès que quelques grammes de graisse apparaissent ! Une de mes amies ne se pose aucune question. Elle semble si bien dans ses baskets, toujours sûre d’elle, de ses choix… Et quand elle fait une boulette, elle rebondit tout de suite !

Et là ça me chicotte, bien vivre avec son image c’est inné ou un travail personnel à accomplir ? En tout les cas, j’ai observé que certaines personnes sont très critiques vis à vis d’elles-même, d’autres sont résignées et certaines bienveillantes ! Alors, quel est le bon tempo ?

Quel regard ai-je sur moi ? Quelle image ?

Avez-vous tous en tête cette image où l’on voit un chat qui se regarde dans une glace et qui voit un lion ? Ou encore une femme dans son jean taille 36 qui se voit dans un jean de la taille 42 ?

Il faut avouer que s’auto-évaluer est loin d’être facile ! Nous sommes souvent de bien mauvais juges.

Bien souvent nous nous sous-estimons « je pense que je n’arriverai pas à mener à bien ce dossier». Nous nous sentons incapable « mon équipe manque d’entrainement pour la compétition qui arrive ». Ou encore pas à la hauteur « ils sont tous tellement meilleurs que moi ». Mais aussi « moi la pauvre fille qui en sait moins que tout le monde, je ne suis pas légitime ».

Ces phrases sont de vrais poisons qui nous cassent dans notre élan, nous empêchent d’avancer. Le doute s’installe et patatras, on renonce, on s’en veut, on se sent incapable. Et la rumination s’installe qui nous paralyse un peu plus ! La rumination se déplace souvent avec son acolyte la procrastination !

Dans un autre registre, nous pouvons aussi parler de ceux qui se sur-estiment « oh oui facile, je les déjà faits vingt fois ». « Cette idée, elle est vieille comme le monde ! En revanche, la mienne est innovante ». Attitude bien désagréable qui bien souvent cache justement une estime de soi bien faible.

Les attitudes qui nuisent à l’estime de soi et ternissent l’image

La peur du regard de l’autre… En effet, nous sommes un animal social. Nous sommes en interaction avec les autres. Ce sont leurs regards qui nous permettent de nous jauger, de comprendre qui nous sommes, de nous aider à prendre des décisions aussi.

C’est normal que nous nous souciions de l’opinion des autres. En revanche, être envahi par le souci de l’image que l’on va renvoyer ou par l’impression que tout le monde pense de façon négative à mon sujet peut devenir vraiment handicapant. « Si je me lance au hockey, tout le monde va voir que je suis débutante» .« Si je prends encore une part de gâteau, tout le monde va se dire, “on comprend mieux pourquoi elle a quelques kilos de trop ! “». « Que vont penser les autres parents si je dis non à ma fille pour la sortie de samedi soir ?».

L’image envers les autres

D’où l’importance de comprendre qu’on ne peut pas plaire à tout le monde ! #141 je ne peux pas plaire à tout le monde

La peur d’être un imposteur : « je ne suis pas quelqu’un d’intéressant ! ».  Je ne suis pas à la hauteur #132 Je me réconcilie avec mon imposteur

Mais aussi la peur de l’imperfection : « je préfère faire les choses moi-même car je n’ai pas confiance en les autres ». “Et si je me trompais ? Il me manque des capacités pour réaliser à bien ce dossier, pour postuler à ce job… #92 Je suis imparfait.

Il est clair que toutes ces attitudes nuisent à l’estime de soi !

En effet, nous avons besoin d’accepter que notre image nous reflète à la fois avec nos parts de lumière et nos parts d’ombre ! Certains d’entre nous ont-ils des dominantes à être plutôt chat qui se voit lion ou femme qui se voit dans une glace avec 3 tailles de plus ? En fait, le rapport avec l’estime de soi et la confiance en soi semble une des clés. Partons explorer ces territoires !

Quelle est la différence entre estime de soi et confiance en soi pour l’image ?

Nous pourrions dire qu’ils sont proches voir même un peu jumeaux car ils vont souvent ensemble !

L’estime de soi est ce que l’on pense de soi. Comment nous nous voyons dans la glace, comment nous nous évaluons, comment nous nous jugeons, comment nous nous critiquons !

La confiance en soi est plus une croyance qui a 2 facettes. Elle peut être aidante si nous avons un bon niveau de confiance en nous. Nous allons oser, sortir de notre zone de confort… En revanche, elle peut être limitante quand nous avons peu confiance en nous. “Je ne suis pas capable, et si je me trompe, et si j’échoue, les autres feront ça mieux que moi…”

Évidemment, plus l’estime de soi est positive plus la confiance sera importante !

Comment faire grandir l’estime de soi pour améliorer son image ?

Se regarder avec douceur !

Regardez-vous avec bienveillance dans votre miroir ! Et apprenez à découvrir, aimer et féliciter la personne que vous êtes ; #39 Je pratique l’auto compassion S’auto-congratuler tous les jours est obligatoire ! “Wahoo ! Cette mayonnaise que j’ai faite est super bonne ! Génial, j’ai fini ce dossier dans les temps ! Top j’ai fait ma gym aujourd’hui…”

Apprendre à dire non !

Se positionner, respecter ses besoins est fondamental. Trop de personnes pleurent des non qui n’ont pas été donnés. Que ce soient dans les relations affectives avec des relations non consenties,. Ou encore dans le travail où le burn-out fini par poindre son nez de tous les dossiers qui se sont empilés sans que je tire la sonnette d’alarme. Dans mon couple où pendant des années j’accepte des remarques ou des attitudes qui ne me vont pas. Et que je me dis « ça va passer » « ça ira mieux quand les enfants auront grandi… » #38 j’ose dire non.

Apprivoiser ses peurs

Prendre le temps de les nommer, se demander si elles sont réelles. Comme imaginer qu’un orage qui arrive inonde ma maison. Ou bien savoir si nos peurs sont le fruit de notre biais de négativité. Vous savez, nos pensées qui nous disent que tout va aller mal ! Par exemple : “Vu comment il me regarde il ne m’aime pas. Mon ado se pose pleins de questions, je ne dors plus de la nuit. Ou encore “j’ai peur de rater ma présentation, mes examens…et je laisse le stress m’envahir !”   #124 je fais de la peur un ami

Avoir un regard objectif sur soi, enfin le plus possible !

Nous avons tous une image un peu fantasmatique de nous-même, basée sur un tas de suppositions. Sur ce que les autres doivent penser de vous par exemple. Se confronter à la réalité, c’est prendre le temps de l’écoute des autres, des compliments reçus. Stop au « non mais c’est pas vrai », quand on vous dit que vous êtes belle. Stop au « tu exagères » quand vous entendez « bravo pour ta présentation ». Au contraire, dites merci, remplissez votre boite à trésor. C’est ainsi que votre estime de vous-même va grandir !  Prenez aussi du recul face à vos échecs. Que vous ont il apportés ? en quoi vous ont-il permis de mieux vous connaître ? Rappelez-vous, c’est en tombant qu’un enfant a appris à marcher !

 

Comment partir à la recherche de ses ressources et apprivoiser son image?

J’ai trouvé une belle métaphore sur le site psychologiepositive.fr que j’ai envie de vous partager !

Pour travailler la reprise de confiance en soi, explorer les réussites passées est un premier pas utile. C’est comme regarder derrière son épaule pour apprécier le chemin parcouru. Lister ses réussites les réactive en mémoire, temporairement seulement !

En fait, c’est comme si vous cherchiez des truffes. Votre chien truffier marque l’endroit potentiel où elles sont. Et plutôt que de creuser pour les extraire, vous rentrez chez vous !!

 

Alors comment extraire vos réussites passées ?

En nommant les compétences qui vous ont aidé dans vos réussites car les compétences génèrent des actions qui favorisent la réussite.

Commencer par nommer une petite ou une grande situation dont vous êtes fier(e).

Pour moi, ça serait d’avoir gagné un prix pour notre jeu 2 minutes ensemble !  Ça m’a procuré une joie immense, la reconnaissance d’un travail fou, la satisfaction du travail bien fait aussi !

C’est là que sont les truffes ! il n’y a plus qu’à creuser !

2ème question à se poser

Ça a dû être un moment fort ! Qu’avez-vous fait pour que ce projet marche à ce point ?

En fait, j’aime bien débusquer les domaines où il y a des manques et j’aime bien les combler ! C’est pour ça que J’ai créé 2 minutes ensemble ! il n’existait rien pour favoriser les relations intergénérationnelles.

J’ai de tellement bons souvenirs de mes grands-mères que j’aimerais que tout le monde puisse profiter de cette richesse. Pour bien comprendre les besoins, j’ai interrogé pleins de personnes. J’ai travaillé, j’ai réfléchi à chaque question. J’ai supervisé avec détails le design. Pour la présentation pour les concours, j’ai pitché, appris des verbatims par cœur, je me suis entrainée devant une glace…

Là, les actions concrètes facilitantes voient le jour ! On creuse pour voir la truffe.

3ème question :

Qu’est ce que ça vous dit de ce dont vous êtes capable ? Quelle capacité avez-vous mobiliser dans ce projet ?

  • Créativité
  • Audace
  • Travail important
  • Oser sortir de sa zone de confort
  • Prendre soin des relations

Et voilà les truffes ! Et en plus, il n’y a pas seulement des capacités mais aussi des valeurs !

Alors à vous de jouer !

Rappelez-vous 3 questions !

  • Une situation dont vous êtes fier(e)
  • Qu’avez-vous fait pour que ça marche ?
  • Quelle capacité ont été mobilisées pour ce projet ?

Changer le regard sur soi-même

Comment changer mon regard sur moi-même ? Et avoir une image positive ?

La première chose à faire si l’on veut changer son regard sur soi-même, c’est d’être honnête avec soi-même.

Analysez quelle image vous cherchez à renvoyer aux autres pour être aimée ou acceptée.

Demandez-vous si cette image que vous cherchez à renvoyer coïncide vraiment avec votre nature profonde.

Une femme en consultation me rapportait qu’elle était de nature plutôt timide et qu’elle rêvait d’être extravertie. Alors elle faisait celle qui l’était et se sentait tout le temps peu à sa place dans son cercle d’amis.

L’étape suivante est celle de l’acceptation

Pour le dire simplement, toute pièce a un recto et un verso, une part lumineuse et une part d’ombre. Nous avons tous nos richesses et nos faiblesses ! Connaissons-nous et acceptons nos faiblesses qui sont souvent aussi des forces. La timidité est le signe de la discrétion souvent plus agréable qu’un bulldozer qui avance sans regarder !

Soyez positif, #35 je pratique la pensée positive. Vous aurez moins tendance à faire preuve de sévérité envers vous-même. En suivant ces conseils, vous verrez que sans votre masque, les gens ne vous en aimeront que davantage.

Bref faites tomber les masques et soyez vrai !

Allez hop je me lance

En résumé, vivre bien avec son image c’est

  • Avoir une bonne estime de soi.
  • Augmenter sa confiance en soi.
  • Avoir un regard bienveillant sur soi.
  • Trouver ses truffes, et les exploiter !

La petite mousse de la semaine nécessite de la stabilité ! Elle nous est servie par Jean Jacques Rousseau qui nous dit “L’estime de soi-même est le plus grand mobile des âmes fières.”

A vous de jouer chers auditeurs, 2 minutes pour trouver vos truffes ! Posez-vous les 3 questions suivantes :

  • Une situation dont vous êtes fier(e) !
  • Qu’avez-vous fait pour que ça marche ?
  • Quelles capacités ont été mobilisées pour ce projet ? Bonne récolte !

Avec Bulle de Bonheur, prenez le temps d’être heureux !