Le pouvoir des couleurs - 2 minutes de bonheur

Frais de port offerts à partir de 20€ d’achats !

Le pouvoir des couleurs

Pouvoir des couleurs

Les couleurs… Un pull flash, un peu de rouge à lèvres et hop, je me sens une énergie folle pour attaquer la journée motivée. Une fois arrivée au bureau, mon moral décline : ces murs blancs éclairés par des néons aux allures fantomatiques, ces moquettes pastel défraîchies… Je n’arrive pas à me concentrer et à retrouver ma motivation.

Lors d’une réunion, ma collègue avec sa robe rouge sang m’a paru d’une audace folle. J’étais un peu jalouse avec mon tailleur gris neutre mais je n’arrivais pas à suivre ses recommandations comptables. Son collègue tout en bleu marine m’a tout de suite inspiré confiance. Pourtant rien ne m’a permis d’évaluer leurs compétences respectives… Et là ça me chicotte : pourquoi suis-je si sensible aux couleurs ? Comment m’influencent-elles et comment en tirer parti ?

Constats à propos des couleurs

Broyer du noir, sa fâcher tout rouge, être vert de rage, rire jaune, voir la vie en rose… Le langage quotidien connecte facilement les couleurs et nos émotions. D’ailleurs, les parents de jeunes enfants qui m’écoutent connaissent peut-être le livre La couleur des émotions d’Anna Llenas dans lequel un petit monstre passe du jaune au bleu en fonction de son ressenti. Une façon habile d’aider les enfants à comprendre les émotions qui les traversent en les reliant à une couleur.

S’agit-il d’une simplification à l’extrême et d’expressions passées dans le langage courant ou les couleurs influencent-elles vraiment nos humeurs ?

La couleur vue par le cerveau

Avant toutes choses, un petit détour par celui que nous aimons apprendre à connaître : notre cerveau. La couleur est la première chose que perçoit notre cerveau quand il visualise un objet ou qu’il rencontre quelqu’un, avant les formes et les sons.

La couleur nait de deux réactions.

D’abord, elle provient du phénomène de diffraction : lorsque la lumière passe sur un objet, celui-ci absorbe une partie des ondes et en réfléchit d’autres que nous recevons grâce à la vue. C’est ce qui fait qu’un citron nous apparait jaune et la chair d’un kiwi verte. S’ajoute à ça notre réception des couleurs. Cela se passe au niveau de la rétine nichée dans nos yeux. Celle-ci est munie de photorécepteurs de différents types qui ont chacun leur propre sensibilité à une certaine gamme des longueurs d’ondes de la lumière.

Et ce patrimoine est différent pour chacun. C’est ce qui explique notamment les désaccords quant à la couleur des cheveux. Il est normal que certains vous trouvent châtain quand vous vous voyez brune. Nous comprenons donc que nous ne partons pas avec le même bagage et la même capacité à capter un éventail aussi large de couleurs.

La symbolique des couleurs

Au-delà de ces écarts physiologiques, les couleurs sont aussi porteuses d’une symbolique forte.

Une couleur est souvent un signal qui éveille certains réflexes, certains référentiels culturels qui peuvent s’apparenter à des biais.

Par exemple, en France, la mariée est vêtue de blanc et nous serions extrêmement choqués de voir une mariée remonter l’allée en rouge – couleur que nous associons plus au sulfureux, au sexuel. C’est pourtant dans cette couleur que se marient les chinoises. Dans la culture chinoise, le rouge est associé au succès, au pouvoir, à l’amour (comme c’est le cas chez nous) ainsi qu’à la fertilité. Il est donc naturellement associé au mariage.

L’éducation à la couleur

Au-delà des réflexes culturels, l’éducation peut aussi influencer notre perception des couleurs. Ma mère m’avait notamment formellement interdit de porter du noir presque jusqu’à ma majorité. Elle arguait que c’était une couleur trop sophistiquée pour une enfant, une couleur de femme. Aujourd’hui encore, quand je veux être féminine, je sors ma petite robe noire. Mais qui me dit qu’une bleue marine ne ferait pas l’affaire ?

Les souvenirs et les couleurs

Enfin, les souvenirs influencent aussi notre perception. Si par exemple, vous vous êtes terriblement ennuyée dans des salles de classes aux murs saumon, vous risquez probablement de régler définitivement son compte à cette couleur.

Couleur et mode

Enfin, la couleur n’échappe pas non plus à la mode et à l’homogénéisation qu’elle entraîne. Savez-vous qu’en 2015, 28% des voitures françaises vendues étaient blanches, 26% grises et 20% noires. 3/4 des ventes couvertes par 3 couleurs dans une gamme qui en possède pourtant des millions. Pire : en Chine, une voiture sur 2 vendue la même année était blanche.

Le marketing, les tendances sont passés maîtres dans l’art de nous faire croire que le gris est le comble du chic et que le violet est une couleur enfantine.

C’est aussi pourquoi votre nouvel Iphone noir, gris ou blanc est plus cher que les modèles aux teintes plus peps alors qu’aucune couleur ne coûte plus cher à produire. Cela contribue à influencer votre cerveau et à alimenter votre impression que le noir est synonyme de succès et d’importance.

Comprendre les bienfaits des couleurs

Je change de regard

Si la perception des couleurs n’est pas universelle ni une science exacte, il se dégage pourtant des grandes lignes dans le pouvoir d’influence de certaines couleurs sur nos émotions et notre bien-être.

Des études sur les couleurs

Plusieurs études l’ont démontré. Pour ne vous citer que quelques exemples :

  • Keith Jacobs et Frank Hustmyer, deux chercheurs américains ont démontré le pouvoir apaisant du bleu. Ils ont montré que la conductivité électrique de la peau (qui révèle le degré d’émotion ressentie) diminue lorsque le sujet est exposé à une lumière bleue. Ils ont aussi observé que la pression artérielle, la fréquence cardiaque et le rythme de la respiration baissaient au contact du bleu.
  • Deux chercheurs de l’université Bar-Ilan en Israel ont mené l’expérience suivante. Ils ont mis en scène un procès et exposé un groupe d’étudiants à un scénario de faits extrêmement violents comme un viol. Ils les ont ensuite invités à poser un jugement sur l’accusé et à documenter leur niveau de colère. Les étudiants ont reçu aléatoirement un questionnaire imprimé sur du papier bleu, rose ou blanc. Il en ressort que les étudiants ayant reçu un questionnaire rose étaient les moins en colère et les plus enclins à faire preuve de clémence pour l’accusé.
  • Dans la même veine, un chercheur américain de l’American Institute of Biosocial research a fait peindre en rose les murs des cellules des détenus d’une prison à Seattle. Le niveau global d’agressivité de cette prison a fortement et durablement baissé
  • Amusant : les couleurs influenceraient aussi notre libido non seulement par les vêtements que nous portons mais aussi dans les couleurs de la chambre à coucher. Ainsi une étude menée sur 2000 couples en 2012 a classé les couleurs des murs des chambres conjugales selon leur impact sur la fréquence des rapports sexuels. Le mauve ressort premier avec 3,49 rapports par semaine suivi de près par le rouge que talonnent le blanc, le beige et le gris.

Appétit et couleurs

Enfin très intéressant, notre perception des couleurs peut aussi influencer notre ressenti gustatif et notre appétit.

Pour choisir de la couleur à donner à un ketchup, un panel de consommateurs a été invité à goûter 3 produits aux teintes de rouge différentes mais au goût strictement identique. Le produit au rouge le plus foncé a été jugé plus épicé que le rouge moyen lui-même perçu plus épicé que le rouge le plus clair.

Soigner par la couleur : la chromothérapie

Ces recherches ont donné naissance à une nouvelle médecine douce : la chromothérapie. La chromothérapie a pour objectif d’harmoniser le corps grâce aux vibrations que les couleurs renvoient. Cette pratique existe depuis l’Antiquité même si elle n’était pas reconnue comme telle à l’époque. Certains peintres ont notamment rapporté que leur pouvoir créatif était fortement influencé par les couleurs de l’environnement dans lequel ils peignent. Notamment le violet des vitraux lorsque l’art pictural était encore limité aux églises.

Aujourd’hui, la chromothérapie consiste à exposer le patient à des lumières colorées projetées sur tout le corps ou sur certaines zones en particulier. Elle est notamment bénéfique pour traiter l’insomnie et l’anxiété.

Elle peut renforcer le système immunitaire et même redonner de la vitalité et de l’énergie.

La couleur contre la douleur

Certaines couleurs peuvent aussi traiter la douleur ou les traumas. Par exemples, les couleurs chaudes comme le jaune, l’orange et le rouge évoquent plutôt la vitalité. Alors qu’à l’inverse, les couleurs plus froides sont sources de relaxation, d’apaisement. Les études du professeur Agrapart, neuropsychiatre qui a développé la chromothérapie en France, ont même démontré les bienfaits des couleurs dans le traitement de Parkinson. L’utilisation de faisceaux lumineux réduisait considérablement les symptômes de la maladie. Chez certains patients, ils revenaient quelques temps après mais chez d’autres, le traitement s’avérait efficace sur le long terme.

Les bienfaits de chaque couleur

Rentrons un peu dans les bienfaits de chaque couleur :

Le violet

Il fait référence au calme, à l’introspection. Le violet apporte un certain équilibre à notre esprit. Cela nous permet à la fois d’être créatif tout en laissant libre cours à notre sensibilité. Les personnalités les plus connectées à leurs émotions ont souvent une préférence pour le violet. Il est aussi associé à la spiritualité.

Etonnamment, il apporte aussi une sereine confiance en soi. Il est recommandé d’en porter par exemple lorsque vous vous sentez plus vulnérable. Je vous renvoie aussi à notre épisode 49 Je montre ma vulnérabilité pour en découvrir les pouvoirs.

Le rose

Il est apaisant et chaleureux à la fois. Il est indéniablement associé à la féminité, à la douceur et à la sensualité. Aussi vous pouvez en porter justement lorsque vous avez besoin de douceur. S’il est un peu plus éclatant, il vous apportera de l’énergie. Porter du rose est aussi un atout contre le stress.

Le rouge

Il est associé à l’action, au bouillonnement, à la vitalité. Il accélère notre circulation sanguine, vient nous réveiller pour  nous mettre en action. Une personne qui porte du rouge a tout de suite l’air dynamique, entrainante, déterminée. Attention au revers de la médaille : ce débordement d’énergie peut aussi apparaitre agressif, il n’est d’ailleurs pas sans rappeler la colère qui nous rend « rouge de colère ». Privilégiez le rouge si vous avez besoin d’un coup de fouet et que vous souhaitez être remarqué.

Le orange

Il est plus nuancé que le rouge mais il est aussi dynamique, vitaminé en fait. Le orange est associé aux personnalités toniques et positives ; c’est d’ailleurs une couleur très utilisée pour combattre la dépression, n’en déplaise aux détenus des prisons américaines. A la fois, le orange dope notre estime de nous-mêmes et libère la carapace de nos émotions. Je vous renvoie aussi à notre épisode 9 Je cultive la joie. 

Le jaune

C’est un petit bonbon! D’abord, il nous inonde de bonne humeur et d’optimisme. Plus encore : il est favorable à la concentration, à la mémoire et même à la prise de décisions. Le jaune favorise l’apprentissage. Vous pouvez donc en abuser pour améliorer votre productivité.

Le vert

Plus besoin de présenter les bienfaits du vert couleur de l’espérance et de la chance. Le vert apporte la paix et rapproche des autres.

C’est une couleur qui réduit drastiquement notre niveau de stress et augmente notre connexion aux autres. Nous vous avons décrit les bienfaits des relations de qualité dans notre Bulle de bonheur 79 Je crée du lien social. 

Le bleu

C’est la couleur relaxante par excellence. Il tranquillise aussi bien le corps que l’esprit. A porter si vous souhaitez inspirer confiance.

Enfin, des couleurs plus difficiles à cerner et pourtant massivement adoptées dans nos vestiaires et tous les objets de notre quotidien : le blanc et le noir.

Le noir

Il est associé à l’autorité, à l’élégance et à la modernité. Cependant, il est aussi synonyme de mort, de destruction, d’abysse, d’ombre. Ne parle-t-on pas du côté obscur de la force ? Le noir est une arme à double tranchant.

Le blanc

Le blanc est associé à la pureté, à la fraicheur. Cependant, le blanc c’est aussi l’expression du vide et en cela, il peut être angoissant.

Comment tirer profit des couleurs pour améliorer notre bien-être

  1. Tout d’abord, posez-vous la question du contexte. Si vous aimez le pouvoir amincissant du noir, il n’est pas forcément recommandé d’en porter dans toutes les occasions. Au bureau, ce n’est pas pareil qu’à un mariage. De la même façon, votre couleur préférée n’est peut-être pas adaptée à toutes les situations ou à toutes les pièces de votre maison. Utilisez la symbolique des couleurs dont je vous ai parlé plus haut à bon escient et dans un objectif précis.
  1. Appuyez-vous sur le pouvoir des couleurs pour renvoyer la juste image dont vous avez besoin dans certains contextes comme la prise de parole en public par exemple. Si vous avez besoin de présenter un projet important, préférez une tenue sombre qui illustrera votre sérieux. A l’inverse, le gris renvoie une image de passivité et pourrait donner l’impression que vous n’êtes pas vraiment engagé dans ce que vous présentez. Au-delà de votre tenue, vous pouvez réécouter notre bulle de bonheur 6 Je me fais confiance.

Couleur et décoration

Pour ce qui est de la décoration, il est recommandé de colorer sa maison en tirant sur toute la gamme pour avoir un intérieur équilibré. Vous pouvez profiter de toutes les couleurs chez vous par petites touches. Un grand mur rouge peut lasser à la longue alors que parsemer votre intérieur de détails ou de petits objets dans ces tons vous permettra d’en tirer tout le bénéfice.

Quelques recommandations pour les couleurs des pièces de votre maison :

La cuisine

Pour votre cuisine, privilégiez les couleurs chaudes surtout le rouge qui ouvre l’appétit. Evitez cependant d’en surcharger la chambre de vos enfants ou attendez-vous à un certain niveau de chaos.

La chambre

Pour votre chambre, utilisez tout le nuancier de bleu jusqu’au violet qui favorise l’inspiration et renvoie à notre spiritualité. Les bleus vous permettront de vous endormir sereinement.

Le salon

Enfin pour le salon ou un bureau, utilisez le pouvoir équilibrant du vert. Parfois il suffit d’un détail vif pour profiter à plein des bienfaits de la teinte. Ayez un sous-main ou du matériel de papeterie coloré sur votre bureau par exemple. Prenez garde à éviter de surcharger vos intérieurs d’une certaine couleur car vous risquez d’en ressentir les effets négatifs.

Se concentrer grâce aux couleurs

Pour améliorer votre concentration, vous pouvez commencer par réécouter nos deux épisodes #97 Je me concentre et #109 je reste attentif . Puis vous pouvez vous installez dans une pièce à dominante jaune ou rouge si la tâche est complexe, les couleurs vives vont stimuler l’activité de vos neurones. Si au contraire, vous souhaitez apprendre par cœur et retenir, préférez un environnement vert ou bleu.

Enfin, allez dans la nature. La nature offre une large palette de couleurs changeantes selon les saisons. Une marche en forêt est une expérience sensorielle complète et la vue participe énormément au bien-être que vous pouvez ressentir au contact de la nature.

En bref, si je résume

  1. La perception des couleurs dépend de notre patrimoine génétique individuel. Elle n’est donc pas homogène d’un individu à un autre.
  2. Les significations associées aux couleurs sont aussi le fruit de notre culture, de notre éducation et de notre histoire personnelle.
  3. Les couleurs influencent directement  notre santé et notre bien-être.
  4. Pour profiter au maximum de leurs bienfaits, maintenez un équilibre entre toutes les couleurs disponibles en saupoudrant les teintes les plus fortes par petites touches.

A vous de jouer chers auditeurs ! Une carte de 2 minutes ensemble, demandez-vous quelles couleurs vous aimez porter et comment vous vous sentez lorsque c’est le cas.

La petite mousse est servie sur une palette cette semaine, par le grand peintre Henri Matisse « En laissant la couleur nous remuer, et toucher la profondeur de notre âme, elle nous émeut, elle nous met en mouvement, et nous fait ainsi entrer dans la joie la plus pure. Laissez le couleur venir à nous, c’est se laisser emplir par la vie »

Avec Bulle de bonheur, prenez le temps d’être heureux !

Laisser un commentaire

J'arrive à lâcher prise
Interview Anne-Dauphine Julliand
Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur : pas de compte connecté.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Suivez-nous !

La Pétillante de 2 Minutes de bonheur : 100% positif 2 cartes gratuites par mois !

Tous les jeudis, des exclusivités pour faire le plein de positif ! Bonus : 2 cartes gratuites par mois !